Brebières – Arras :   
Renouveau d’une ancienne  voie jacquaire          
 Passant  par Tournai et Douai            


 
Arras-Compostelle a   entrepris de   redonner vie, à partir de Brebières, à l’ancien itinéraire jacquaire venant de Tournai et Douai (1). Deux villes qui possèdent encore de nos jours quelques témoignages du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.. Toute tentative de reconstituer à l’identique le tracé historique du chemin suivi par les pèlerins au cours des siècles passés serait vouée à l’échec en raison des bouleversements dus à l’urbanisation des
espaces ruraux et au développement des activités industrielles qu’ont connus nos régions.


La vallée de la Scarpe qui se substitue à la voie antique possède suffisamment d’atouts et de charmes pour être appréciée des pèlerins et des randonneurs, qu’ils soient marcheurs ou cyclistes. On retiendra aussi pour

conforter cette idée que l’un des chemins de Saint-Martin, que l’Europe a entrepris de remettre au goût du jour,

s’il se réalise, passera par la vallée de la Scarpe pour se diriger ensuite vers Liège et Groningen.(2)
                                                                  =====================                                                             
-  L’itinéraire  des  pèlerins  emprunte le plus couramment possible le chemin de halage :  de
Brebières à  Arras,  ce  chemin est  entièrement  cyclable.         (Repérage : trait plein vert)                                                                                                      
-  Un  itinéraire  « bis », proche   du   chemin   de   halage,  est   néanmoins   proposé   
aux cyclistes  afin qu’ils puissent circuler en toute sécurité en cas de  difficulté  
imprévue  ou  de  convenance  personnelle.  (Repérage :  trait  plein  rouge)                                                            
- Une  voie de liaison s’écartant du chemin de halage et de  l’itinéraire
« bis »,  notamment  pour  rejoindre  un  lieu  d’hébergement    est  
représentée  par  un  pointillé  vert.    

                                                                                    
Sur    le    chemin  de  halage  ou  sur  le  réseau  routier,  la  
prudence    est    recommandée,    ainsi  que  le  port  de
vêtements  voyants.                    

                                                                                   
De  nombreux  villages  jalonnent  l’itinéraire  jusqu’à
Arras,  offrant,  pour  certains  d’entre  eux,  services,
commerces  d’alimentation…le  plus  souvent  à  
proximité  du  chemin  de halage.
   

 

 

 

 


 (1 )L’ouvrage  de   René  de  la  Coste-Messelier « Sur  les     chemins   de  Saint-Jacques »,     
librairie   académique  Perrin,  paru   en 1993, rappelle    le  passé  jacquaire   de    Douai,
qu’il   évoque page 30 : « Sur les bords de la Scarpe, après avoir franchi la   porte de Lille,                                                   
les pèlerins se dirigeaient par la  grande rue St-Jacques, vers l’hôpital du petit St-Jacques »      
(2  ) Voir guide  St-Christophe 2012, pages 378/379                                                                

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now